8. mars, 2019

VERS L'HYPERINFLATION ET LA DESTRUCTION DE LA MONNAIE

On sait maintenant comment finira la crise financière

Pas encore abonné?  Enregistrez ici votre email pour être informé des nouveaux éditos

Chers amis bonjour!

Depuis plusieurs années, j'explique que la "nouvelle politique monétaire" mise en place depuis l'explosion boursière de 2008, faite de recours massifs à la planche à billet, et d'abaissement des taux d'intérêts, ne peut connaître que 2 issues:
la faillite générale ou l'effondrement des monnaies.

La preuve a été faite en Décembre 2018: taux à plus de 3% = krach boursier


Les taux plus faibles que l'inflation détruisent l'épargne et favorisent l'incompétence des décideurs économiques, dont la conséquence est d'augmenter la quantité de monnaie sans création de biens et services supplémentaires.  

Depuis plusieurs années, le livret A avec son rendement facial de 0,75% appauvrit son détenteur dans un pays où l'inflation est au moins de 2%. Les fonds euros des assurances vie sont à la même enseigne depuis 2017. 
Mais ce qui inquiète le plus les dirigeants de l'économie c'est le sort des banques dont la rentabilité est affectée dans un environ de taux aussi défavorable.

Les autorités monétaires essayent donc de sortir de cette impasse. C'est la Fed (banque centrale des Etats Unis) qui est en pointe depuis 2 ans, elle a remonté les taux longs à 3%.

Le risque, pointé par tous les observateurs de la finance, est que les processus de faillites interrompus par l'abaissement des taux sur les 10 dernières années, reprennent leurs cours. Les seuil des 3% était considéré comme fatidique par la communauté financière internationale.
Ce risque porte sur une montagne de dettes qui, justement à la faveur des taux ultra bas, s'est multipliée depuis 2008, passant de 80 000 Milliards de Dollars, à 280 000 Milliards de Dollars en 2018.

Quand à la fin de l'automne 2018, M Powel, patron de la Fed, a dit qu'il continuerait l'augmentation des taux US en 2019, les marchés financiers, Américains en premier lieu, ont plongé.

Jérôme Powel a dans l'urgence, rétro-pédalé, montrant ainsi que s'il est effectivement indépendant du Président des Etats Unis, c'était bien M Trump qui avait raison quand depuis plusieurs mois il accusait M Powel de mettre en péril l'économie des Etats Unis.

La remontée des taux est repoussée à la Saint Glinglin, idem en UE, où M Draghi tempère fortement les annonces faites en 2018 dans le sens d'un début de remontée des taux dès cette année 2019 si possible.

La priorité des autorités monétaires Américano Européennes est donc d'éviter un nouvel effondrement boursier porteur d'un effondrement général dont elles seraient les premières victimes, tant elles détiennent par milliers de milliards d'Euros et d'USD de valeurs mobilières qu'elles ont acquises pour soutenir les banques privées et l'économie.
Avec le revirement de M Powel, c'est désormais établi!


Faute de pouvoir remonter les taux, la politique des taux bas continuera avec ses effets délétères.

Nous n'auront donc pas la faillite générale rapidement, l'issue sera l'effondrement monétaire plus tard. 

Le maintient de la politique des taux réels négatifs en vigueur depuis 10 ans nous dit que l'expansion du volume de dettes et des crédits sans création de richesse va continuer. 

Dans le monde financier tel qu'il est devenu, imaginer que les états rembourseront un jour leurs dettes est une idée sans rapport à la réalité, cela scellerait en effet la ruine des ménages (puisque c'est eux qui paieront) et avec eux de l'économie. 


...jusqu'au moment où la situation, à force de se potentialiser, débouchera sur une nouvelle crise de la dette aux dimensions immenses du moment, des centaines de milliers de milliards (ce qui fait des dizaines de fois la richesse mondiale annuelle).
Elle nécessitera l'impression sans limite de monnaie nouvelle, qui aspirera tous les actifs vers les banques centrales, et détruira la valeur de la monnaie. 

Quelles dispositions prendre pour faire face à cette situation quand elle surviendra


Ce scénario qui semble très probable, en tous cas, le plus probable à l'aune de la réalité actuelle, nous laisse encore du temps, je dirais plusieurs années,sauf accident du genre de l'étincelle qui mettrait de manière anticipée le feu aux poudres. 

Elle peut être une panique boursière provoquée par une crise géo politique née d'un des nombreux foyers de tensions actuels; ou du naufrage de la Deutsche Bank (au centre de la finance mondiale), dont le délabrement s'est encore aggravé depuis mes articles de fin 2016; ou si l'Italie sortait de l'Euro laissant une ardoise de 400 Milliards d'Euros aux entreprises Allemandes...
Les scénarios crédibles ne manquent pas!  

Au risque de me répéter, la mesure qui s'impose est de commencer à accumuler de l'or (métal), qui est l'assurance anti crise monétaire par excellence.
Il n'est pas nécessaire d'en posséder des tonnes! Mais il est sage de commencer à en acheter avant que les prix ne s'envolent, ce qui se produira quand il apparaîtra au grand public que sa monnaie est vouée à perdre sa valeur.

Il y en a d'autres, parmi lesquelles la moins difficile et qui demande le moins de moyens est:
 
Ouvrir un compte bancaire dans une autre juridiction que la France, non pas que notre pays soit le plus fragile sur le plan économique, mais la crise sociale dont les Gilets Jaunes sont le révélateur, fait peser sur lui un risque politique particulier. 

Il y a pour réussir cette stratégie quelques informations à connaitre et un savoir faire pratique à maîtriser.

Si une vidéo de présentation gratuite sur ce sujet vous intéresse, répondez simplement dans la section des commentaires "oui ça m'intéresse", je vous la communiquerai (pour ouvrir la section commentaires cliquer sur le titre de l'article) 

Les informations de cet article sont importantes pour beaucoup de ménages. Pensez à transférer l'article du blog à vos réseaux personnels ou sociaux, vous participerez ainsi la diffusion de cette information  stratégique.


Chers amis, le monde nouveau est là, sachons en relever les défis et en saisir les opportunités!            

Pierre Maumont
contact@defiscalisation-directe.fr

06 35 32 42 07
www.leblogisf.fr

Vous pouvez aussi lire mes 2 ouvrages
 

 Sortir de l'ISF 15 solutions
ou suivre ma formation gratuite sur l'Investissement en Nue Propriété