6. sept., 2018

2019 - 2020 ZONE CRITIQUE POUR L'UNION EUROPEENNE


Convergence des Crise en UE Tour d'horizon 
 
 
Chers amis,

L'EU se décompose devant nous
 
Le marché commun avait permis à partir de 1957 le redressement économique spectaculaire des pays membres  Le secret de sa réussite est que le marché commun était, dans le contexte du monde de l'époque, une construction pragmatique qui favorisait les intérêts supérieurs le France et de l'Allemagne. 

Sous l'action des idéologues et de dirigeants politiques qui rêvaient d'une Europe fédérale supranationale, le projet européen pris la forme à partir de 1992 à Maastricht de l'Union Européenne avec sa monnaie unique. 

Dans l'allégresse de la propagande déferlante de l'époque (les opposants se voyaient exclus "du cercle de la raison"), rares furent les voix discordantes.
Il y en eu cependant de tout premier ordre qui analysèrent exactement la fatale divergence économique que l'UE flanquée de l'Euro introduisait parmi ses membres.

Trois prix Nobel d'économie prédirent le désastre: d'abord Maurice Allais, et plus tard, Joseph Stiglitz, et Paul Krugman; et quelques hommes politiques qui furent à l'époque visionnaires dont Philippe Seguin. 

Maurice Allais à l'intelligence extralucide, annonçait toute la suite: l'explosion du chômage, l'appauvrissement irrémédiable de la France, et dénonçait la corruption et l'incompétence des hauts fonctionnaires à la manoeuvre dans la création de l'UE et de l'Euro. Tout y était! On aimerait qu'un tel homme soit encore de ce monde.

Le temps a passé et l'histoire a parlé
 
Pour la France
L'affaiblissement continu du tissu industriel aspiré par l'Allemagne (et les pays émergents), avec comme conséquence le creusement de la dette publique, et l'incapacité absolue des gouvernements vidés de leurs pouvoirs par l'UE a surmonter la situation, un triplement du chômage installé à 6,5 Millions de chômeurs, une immigration massive de miséreux qui contraint les salaires des moins qualifiés, et ruine nos caisses sociales.

Chez les autres c'est pareil mais en pire pour les pays du Sud!
 
En Allemagne en apparence seule bénéficiaire de l'UE,
le succès à l'exportation s'est fait largement sur le dos des pays de l'UE, la compétitivité a été achetée par l'appauvrissement massif des salariés les moins qualifiés.

Maastricht a donc tenu ses pires promesses cachées.

La discorde politique dans l'U.E. suit la crise économique et sociale  

Dans une telle situation, le retour au principe de réalité s'impose, sauf semble t il en France: il faut sortir de ces errances avant que n'arrive le chaos. Cela vous ne l'entendrez pas aux JT de 20 heures, mais c'est le vrai sujet dans les pays de l'U.E. 

Chacun jouant sa partie, se multiplient, selon les thèmes, les  constitutions de factions antagonistes, ou d'axe de circonstances.

- Sur la gestion de l'Euro et sur l'immigration l'Italie s'oppose frontalement à l'Allemagne, (ça bouillonne dans ces 2 pays)
 
- Sur la défense, la Pologne et pays Baltes sont des suiveurs inconditionnels des Etats Unis, contre France et l'Allemagne de nouveau tentés par une défense indépendante (sans toutefois vouloir la payer)
 
- Sur l'avenir de l'UE, le Président Français se présente comme le champion du fédéralisme (position provocatrice dans la situation actuelle), alors que la chancelière Allemande lui a réitéré son refus catégorique d'amener l'Allemagne dans cette direction: nein et re nein!
 
- Une Sécession se prépare entre l'Europe de l'Est "le groupe de Visegrad" et les pays de l'Ouest sur les sujets de l'immigration et de l'Islam. On peut penser que sans les Milliards distribués par l'UE (mais payés par les Allemands,les Français et les Italiens) le groupe de Visegrad aurait déjà claqué la porte.

- La Pologne et la Hongrie sont clouées au pilori par la France et l'Allemagne pour leur "manquements à la démocratie"(critique qui ne manque pas de sel dans la bouche d'E Macron inventeur de la loi liberticide sur les "fake news").
 
- Il y a aussi en formation un axe Rome-Vienne contre Paris et Berlin au sujet de la politique migratoire

Le principe de l'unanimité empêche quelque solution que ce soit dans le cadre du fonctionnement de l'U.E.
Toutes ces crises ont donc vocation à s'approfondir jusqu'à la dislocation politique de l'"Union".

Sortie du QE européen:  retour des faillites ?

Pour compléter le tableau européen la BCE a prévu de ralentir la politique d'assouplissement monétaire dite "quantitative easing"(QE) à partir de ce mois d'Octobre.
 
Il faut se rappeler, que L'U.E. et ses banques ont été sauvées de la faillite depuis 2015 par le quantitative easing de la BCE, injection massive de monnaie dans les banques commerciales qui a empêché qu'elles ne déposent leurs bilans; et la mise à zéro des taux qui a réduit le poids des dettes des états. 

Fin du QE aux Etats Unis

En même temps ou presque, la banque centrale fédérale des Etats Unis,la "Fed" met fin à sa politique d'assouplissement monétaire, relève ses taux d'intérêts directeurs depuis 2 ans.


Les marchés vont manquer de liquidités, c'est là qu'une nouvelle crise financière peut survenir
 
Avec le resserrement de l'offre de monnaie simultanément des 2 côtés de l'Atlantique, plusieurs risques apparaissent ou se potentialisent.

1°) la faillite évitée par ces mesures d'ampleur exceptionnelle, peut pointer de nouveau le bout de son nez, avec leur affaiblissement. Nous verrons bientôt quelle est la solidité des économies US et de l'UE.

2°) Liquidité mondiale va diminuer. L'enchaînement: moins d'argent pour les marchés financiers, et les autres bulles, donc baisse des cours qui risque de dégénérer en crise boursière. C'est ainsi que s'achèvent souvent les tentatives de "dégonflement des bulles".

3°) Moins de liquidités disponibles poussera les taux d'intérêts à la hausse.
Il faut garder à l'esprit que leur niveau quasi nul n'est du qu'à un artifice provisoire des banques centrales. Dès qu'elles desserreront la carcan dans lequel elles maintiennent les taux, leur ascension commencera, c'est déjà le cas aux Etats Unis, les krach obligataires se profileront.      

A suivre de près! Cela risque de devenir sportif en 2019 - 2021, en particulier dans la zone Euro.


Se préparer pour encaisser les chocs qui se profilent
Les questions sont: à quoi allons nous devoir faire face, et quand?
Seuls les devins savent comment les choses vont se passer, ne l'étant pas moi même je ne connais pas les réponses.

MAIS 2 scénarios sont probables:

- celui d'une atteinte forte à l'Euro d'ici 2020 (changement de périmètre, réévaluation, retour aux monnaies nationales)

- celui d'une nouvelle crise financière et bancaire, idée très partagée chez les spécialistes de la finance.

Je vous présenterai la stratégie de protection dans le prochain article.


Les informations de cet article sont importantes pour beaucoup de ménages. Pensez à transférer ce courriel ou l'article du blog à vos réseaux personnels ou sociaux, vous participerez ainsi la diffusion de cette information patrimoniale stratégique.

Chers amis, le monde nouveau est là, sachons en relever les défis et en saisir les opportunités!            

Pierre Maumont
contact@defiscalisation-directe.fr
 
 
Pour déposer vos commentaires, cliquer sur le titre souligné en haut de page à gauche