GILETS JAUNES CELA VA FINIR COMMENT ?

Les Gilets Jaunes Sont Ils Devenus Communistes?

 Ma nouvelle vidéo sur l'immobilier vient d'être mise en ligne  en accès privé sur Youtube par ce lien


Chers amis bonjour!

Dans quinze jours,il y aura 6 mois qu'a commencé "le mouvement des Gilets Jaunes".

Au fil des épisodes, les médias officiels nous les ont présenté d'abord comme un ramassis d'abrutis, avec un mépris serein qui a parfois donné lieu à des sketches d'anthologie, comme ce cri du coeur du directeur du "Journal du Dimanche", Bruno Jeudy, confronté au discours intelligent d'un GJ "vous n'êtes pas un vrai GJ vous vous exprimez trop bien!"

Ensuite sont apparus les casseurs, que les médias ont essayé d'amalgamer aux GJ, feignant de ne pas voir l'impunité accordée aux uns et les énucléations réservées aux autres. 
Progressivement le projecteur a été mis sur des personnages dont le discours gauchisant, parfois violent, et la proximité avec le parti de Jean Luc Mélenchon n'avait plus grand chose à voir avec les revendications anti impôt et de citoyenneté des GJ de 2018. 


Les GJ du Poujadisme à la haine de classe

On ne voit qu'eux ces derniers mois, pour autant sont ils représentatifs des GJ actuels ou nous présente-t-on encore une fiction pour banaliser et discréditer le mouvement? 

Ce qui est patent c'est la coïncidence avec l'entrisme forcené de "La France Insoumise" dans une pathétique tentative de s'approprier le mouvement des GJ, comme si elle en avait un besoin vital.

Elle en a très certainement un besoin vital pour se sauver du naufrage en re collant au peuple dont ses positions outrancièrement immigrationistes ne cessent de l'éloigner. 

On assiste à une surenchère démagogique "anti riche" et misérabiliste qui ferait croire qu'il n'y a en France que des misérables et des milliardaires!

En seconde analyse, cette récupération par un parti prétendument révolutionnaire, mais totalement inscrit dans le système, à l'image de son sénateur de leader, prompt à se prévaloir des pauvres, en se gardant bien de lui même s'appauvrir; fait l'affaire du gouvernement et du Président, plus à l'aise dans une énième version de la comédie démocratique que face à un mouvement social sans précèdent.

Ainsi Jean Luc Mélenchon et son parti, tentent, sans doute en toute lucidité sur leurs actes, une manoeuvre dont l'effet le plus certain est de sauver le Président et, ironie sublime, ce régime dont JLM ne cesse d'appeler au remplacement par une 6eme République! 

On comprend mieux le respect appuyé de JLM quand il avait rencontré "fortuitement" le chef de l'état a détour d'un déplacement présidentiel.

Décidément, autant Emmanuel Macron manque de soutiens populaires, autant il y a de politiciens prêts à  s'entendre avec lui.


Les GJ peuvent ils se débarrasser de la mainmise de La France Insoumise et des Gauchistes?
  
A mon avis c'est là tout le sujet. 
Si la réponse est non, on revient à la comédie habituelle, tout rendre donc dans "l'ordre", et les GJ ont perdu au minimum cette manche.

Répondre oui, c'est en même temps préciser comment.
 
 
Pour ça il faut prendre en compte la très grande hétérogénéité de ce mouvement: il y des gens de gauche, on nous les montre suffisamment pour que nous pensions qu'il n'y a qu'eux,
MAIS il y a des gens de droite, de toutes obédiences (même des royalistes), des libéraux, et beaucoup de citoyens qui protestent contre l'irresponsabilité des "élites" et l'abandon qu'ils ressentent pour eux même et le pays.
 
Ils ne sont pas rompus à la manipulation des foules, ni aux savoirs faire révolutionnaires qui permettent aux minorités de la France Insoumise de prendre le contrôle. Il est logique que dans un premier temps ils soient supplantés par ceux ci. 

Ces GJ authentiques sont conscient que le mouvement s'enfonce dans l'impasse en même temps qu'il se "Mélenchonise". Il faut parier qu'ils réfléchissent à comment se réapproprier leur mouvement, et à de nouvelles formes d'actions. 

Ils devront pour cela définir une plateforme limitée d'objectifs structurants qui fera d'eux un mouvement politique de fait qui aura vocation à devenir la force politique populaire, républicaine et démocratique qui manque en France, comme le confirme le reflux massif du PS et des LR.


La crise des GJ comme sa solution est un lien direct avec l'appartenance de la France à l'UE 

Au dessus de ces analyses continue de planer le scénario d'affrontements meurtriers entre les manifestants et les forces de l'ordre, tant que le carburant du mouvement, qui est le déclassement et le mépris dont souffrent plusieurs millions de Français, demeure.

Le criminologue et observateur de la société Française, Xavier Raufer, rappelait sur une chaîne de télé en début d'année, que les Français, un des rares peuples régicides, peuvent devenir terribles quand ils se mettent en colère.   

Une prise de conscience de l'importance centrale de l'UE dans la situation actuelle de la France semble s'opérer chez les GJ, qui dès le début du mouvement reprenaient les thèses de François Asselineau sur la nécessaire sortie de l'Euro et de l'UE pour que le pays retrouve les moyens de se relever.

Il sera instructif de découvrir à quelles formations ils apporteront leurs suffrages aux Européennes dès le 24 Mai!

Chers amis, le monde nouveau est là, sachons en relever les défis et en saisir les opportunités!            

Pierre Maumont
contact@defiscalisation-directe.fr

06 35 32 42 07
www.leblogisf.fr
 
Découvrez des analyses puissantes et peu médiatisées sur le sort de l'Union européenne. cliquez sur les vignettes, ou les liens pour vous les procurer).



 La fin de l'union Européenne (Delaume et Caya)                                   L'euro contre la France L'Euro contre l'Europe (Jacques Sapir)

Pas encore abonné?  Enregistrez ici votre email pour être informé des nouveaux éditos  


 

UE MACRON CHERCHE T IL UNE ISSUE ?

De l'UE à l'Union Franco-Allemande?

 
Chers amis,

L'histoire s'accélère en Europe! Il y a 3 jour le journal internet Huffigton post rapportait la décision Macron - Merkel d'une assemblée parlementaire Franco-Allemande.

Dans un article du mois de Septembre je rappelais les événements centrifuges en cours sur les plans économiques, monétaires et politiques de l'Union Européenne. 

L'idée peut être essentielle était qu'en raison du principe de décision à l'unanimité des 28 états membres (bientôt 27 après le Brexit en mars 2019), toute solution véritable est impossible, et que par conséquent les crises iraient jusqu'à l'explosion finale.

En même temps depuis l'élection d'E Macron j'essaie de comprendre, et de vous faire partager mes analyses, sur le sens des faits et gestes du nouveau Président Français, c'est à dire de percer à jour ses objectifs politiques profonds. 

Si je me transforme ces mois ci en analyste politique, c'est, cela ne doit échapper à personne, que les conséquences, économiques et monétaires pour la France, donc le niveau de vie de chacun de nous, sont cardinales.
Même les économistes les plus bornés, savent comme les historiens que le cadre politique extérieur influence beaucoup plus l'économie que l'inverse.

L'hypothèse centrale qui me paraît la plus probable est que le but des actions de Macron en Europe serait de donner à la France le leadership moral dans l'UE pour rééquilibrer son poids par rapport à celui de l'Allemagne puissance économique dominante, dans l'objectif de substituer de facto une sorte d'Union Franco Allemande, à une UE idéologue, impuissante, corrompue, soumise aux Etats Unis, par nature technocratique et antidémocratique (excusez du peu).

Je n'ignore pas que beaucoup d'observateurs font des actions du Président une lecture au premier degré: Macron créature de l'oligarchie financière ne viserait qu'à permettre à l'UE de parachever sa dictature en détruisant les nations, particulièrement la France qui par sa nature anthropologique et historique est la plus opposée à un pouvoir non démocratique supra national. 

Le problème de cette vue "simpliste" est qu'elle fait implicitement du Président un traître... ce qui n'est pas un détail dont on peut aisément s'arranger! Elle ne me semble pas non plus coller avec ce qu'on peut commencer à comprendre de la personnalité d'E Macron qui semble dominatrice, et non pas soumise.

Une sollicitude apparente persistante à l'endroit de l'Allemagne

Avant même son élection, le candidat Macron avait rendu visite à la chancelière. On peut imaginer qu'il s'agissait de l'entretenir de ses intentions envers l'Allemagne, pour éluder au préalable toute opposition de "la patronne de l'EU".
Ce qui induit qu'il lui a fait part de projets "Germano compatible".

Dans la grave discorde entre l'Allemagne et les pays de l'Est sur la politique migratoire et l'attitude face à l'islam, Macron est aligné sur les positions de l'Allemagne.
C'est important mais sur la question de l'Euro, qui est elle essentielle dès à présent, il veut un budget Européen, contre lequel il y a quasi unanimité en Allemagne, à commencer par la chancelière.

On touche là au sujet de fond: Macron se présente au monde comme le champion des avancées fédéralistes, route en travers de laquelle se dresse l'Allemagne, qui du même coup se dévoile comme le leader de l'Union Européenne. 

Alors les choses se passent comme s'il essayait d'amadouer l'Allemagne en lui présentant de somptueux cadeaux qui mènent à une association politique entre France et Allemagne.
 
Depuis plusieurs mois courent des rumeurs fracassantes. Ce ne sont que des rumeurs mais sauf erreur l'Elysée n'en dément aucune:
- Partage avec les Allemands le siège de la France au conseil de sécurité de l'ONU
- Association de l'Allemagne à notre force de dissuasion nucléaire 
- Mise en commun de l'armée Française

Sa narration de la grande guerre le 11 Novembre et les jours qui ont précédé passe sous silence l'essentiel: une victoire de la France rassemblée contre l'invasion Allemande, pour rabâcher le refrain de la guerre fratricide:les combattants des 2 belligérants ont du se retourner dans leurs tombes!
Mais quand on veut épouser la fille ne parlons pas à sa famille de ce qui fâche! 

La continuité et le suivi dans une même idée apparaît quand considère cette suite d'initiatives. 
Last but not least, l'assemblée parlementaire commune bi nationale... qui en même temps est peut être l'embryon de ce qui succédera à l'UE. 
A suivre!

Les informations de cet article sont importantes pour beaucoup de ménages. Pensez à transférer ce courriel ou l'article du blog à vos réseaux personnels ou sociaux, vous participerez ainsi la diffusion de cette information patrimoniale stratégique.


Chers amis, le monde nouveau est là, sachons en relever les défis et en saisir les opportunités!            

Pierre Maumont
contact@defiscalisation-directe.fr

Enregistrez ici votre email pour être informé des nouveaux éditos

 Pour déposer vos commentaires, cliquer sur le titre souligné en haut de page à gauche













 

LA GUERRE DE MACRON

Itinérance mémorielle et Réalités Européennes actuelles

 
Chers amis,

Le discours du Pdt de la république le 11 Novembre eut pour thème central non pas la victoire de la France en 1918, mais l'évocation de l'horreur générale de la première mondiale, et la catastrophe qu'elle fut "pour l'Europe".

Nous avons eu droit, énoncés d'une voix sépulcrale avec une tête d'enterrement, à tous les lieux communs et les évocations morbides éculées de la propagande pacifiste la plus convenue.

Il y a dans cette présentation deux escroqueries.

La première est de ne pas célébrer la victoire Française mais la fin de la guerre; et ainsi de passer le message que le sens de cette guerre est qu'elle fut principalement une catastrophe "pour l'Europe", c'est la deuxième escroquerie, qui à l'analyse se révèle être une double escroquerie. 

Ce que disent les témoins et l'histoire

- Sur le sens de cette guerre. Tous ceux d'entre nous qui ont pu connaitre parmi leurs aïeuls, ceux des 11 millions de soldats Français qui combattirent entre 1914 et 1918, savent qu'ils se sont battus pour sauver la France de l'agression Allemande.

Rappelons qu'en 1914, c'est l'Allemagne qui a déclaré la guerre et attaqué la France après lui avoir adressé un ultimatum délirant, et que dans une ultime tentative d'éviter la guerre, le gouvernement avait fait reculer de 10 kms les armées Françaises stationnées à la frontière Allemande.

Le 11 Novembre 1918 c'est sur le terrain la fin du carnage. Du point de vue militaire, politique et de l'histoire c'est la victoire des alliés contre l'Allemagne, et singulièrement celle de la France qui en a supporté la plus grande part, et payé le plus grand tribut humain. 

- Sur la rhétorique autour de la "catastrophe Européenne". On est au coeur de la falsification de l'histoire.

  1°) D'abord parce que toute grande guerre est une catastrophe humaine pour les belligérants, et un océan d'horreurs. Pointer cela de la part de Macron est un pléonasme qui ne mène nulle part.

 La chose qui compte en 1918, pour l'avenir des ex belligérants et du monde, c'est que les alliés aient gagné, et l'Allemagne perdu; ce ne sont pas les millions de victimes du conflit que chaque pays pleure et honore. Telle est la vérité même si elle peut heurter nos consciences.

  2°) L'idée d'une catastrophe Européenne n'est pas de l'époque. Elle est venue après la guerre dans certains milieux de gauche, ou pacifistes, surtout en France. Le sentiment d'une catastrophe non pas européenne, mais nationale exista chez les vaincus...à cause des conséquences la défaite. 

La thèse de la catastrophe Européenne est en réalité un anachronisme qui repose sur le concept politique "d'Europe", lequel ne verra le jour que plusieurs années après la guerre, et encore uniquement chez un tout petit nombre d' intellectuels sans écho dans les opinions publiques. A l'époque l'idée politique d'Europe n'existait pas. 

Des falsifications historiques au service de la propagande Européiste 

Ce discours d'une malhonnêteté militante est le point d'orgue de l'"itinérance mémorielle" du Président de laquelle, émergent au moins deux lignes d'attaque contre la mémoire nationale et historique:

- Celle du 11 Novembre dont je viens de pointer la fausseté; qui veut accréditer l'idée que l'important dans la première guerre mondiale n'est pas l'issue du conflit, mais que ce fut un conflit entre Européens, d'où la primauté des sanglots sur la "catastrophe européenne" plutôt que de célébrer la victoire Française. 

- Celle illustrée par la visite présidentielle du site d'une des 3 premières batailles (perdues) et des plus meurtrières de la grande guerre qui coûtèrent la vie à 60 000 soldats Français en 3 jours!
  Avec ce choix singulier, on comprend qu'il s'agit d'insister sur le drame, transformer les vaillants soldats en victimes pour mieux occulter le résultat essentiel de la guerre qu'est la victoire finale, et le salut du pays qui fut la raison de ces sacrifices.

Le chef de l'état invite donc les Français à la compassion (un siècle après les faits, ça ne fonctionne plus trop, pourquoi ne pas aussi continuer à pleurer sur le sort des 500 000 hommes de l'armée Napoléonienne morts en Russie durant l'hiver 1812?), quand il devrait au contraire montrer l'exemple d'une réflexion politique et citoyenne sur cette guerre, comme le firent nos aïeux de 1914.

La conclusion édifiante que nous suggère lourdement ces gros sabots est que "voila le sort qui vous menace tant que l'Union de l'Europe n'est pas faite". 

Une histoire remaniée pour accréditer l'objectif européiste du chef de l'état

Venant d'un homme qui passe pour cultivé, cette lecture "hors sol" du 11 Novembre est un acte politique qui s'inscrit dans la stratégie Européenne d'Emmanuel Macron.

Depuis son premier discours de Président de la république son grand but proclamé reste d'approfondir l'intégration Européenne. 
Logique avec lui même, il a immédiatement déclaré placer l'avènement d'un état fédéral Européen au dessus des intérêts nationaux de la France.  

Cette proclamation inouïe dans la bouche de celui que la constitution fait garant de l'indépendance nationale, est trop aventurée: elle risque un jour ou l'autre, d'amener le chef de l'état à s'expliquer devant la haute cours  ou à revenir sur ses propos.

Que 18 mois après une telle déclaration les députés n'aient pas réagi disqualifie l'actuelle assemblée nationale. Mais une autre assemblée (élue par exemple après une dissolution consécutive à une situation de trop grand affaiblissement du Président) pourrait le faire. 

La question de la sincérité du Président dans l'objectif d'une Europe fédérale au dessus de la France est donc posée, elle est essentielle pour son avenir et celui de la France.

Une vision politique qui est peut être la meilleure carte de la France pour peser face à l'Allemagne

Dans mes voeux de début d'année j'avais envisagé que la posture Macronnienne de champion de l'Europe Fédérale n'était peut être qu'une stratégie politique pour acquérir le pouvoir "spirituel" dans la lutte bien réelle entre la France et l'Allemagne pour la domination (pacifique) de l'Europe.

Le "couple Franco Allemand" n'existe que pour les braves Français qui croient que les journaux télévisés les informent (Pour les Allemands, "le couple" c'est le couple Germano Américain).

La réalité dans une Union Européenne laminée par l'Euro c'est la lutte (qui remonte au partage de l'empire de Charlemagne) pour la suprématie en Europe entre les 2 grands pays qui tiennent encore debout: l'Allemagne et la France. 

Au moyen âge, la religion était une force spirituelle qui avait un grand pouvoir politique. C'est pour cela que les rois, ceux de France particulièrement s'en revendiquaient.

Ce fut, il y a quelques décennies, un peu la même chose avec l'idée Européenne: une référence morale qui était une puissance politique. 

Vision politique ou illusion idéologique?

Macron croît il que cela demeure vrai de nos jours; et que si la France a perdu la bataille de la puissance économique contre l'Allemagne, elle doit être le principal défenseur de l'idée Européenne pour en recueillir la puissance politique? 


Une crise, peut être mortelle pour l'UE, est engagée entre l'Allemagne (à la manoeuvre derrière la commission de Bruxelles) et l'Italie;  l'Allemagne s'oppose à la proposition Macronienne d'un vrai budget Européen, la Belgique préfère de nouveau équiper son armée de l'air avec un avion Américain, les pays de l'Est se rebellent contre l'autorité de l'UE... 

Il faut vraiment se demander si le Pdt Français peut encore tirer la moindre autorité de ses proclamations euro-fédéralistes!
Pour parler simple: les idées européistes de Macron ne sentent elles pas la naphtaline, voire le formol? 

Bien sûr, dans le cas où le chef de l'état serait un jour amené à renier ses positions de parfait petit fédéraliste (par exemple par un parlement Français renouvelé s'activant pour constituer une haute cours, ou en cas de faillite avérée de l'esprit de Maastricht chez nos partenaires,) cette stratégie de puissance morale deviendrait "en même temps" caduque.
Le quinquennat d'Emmanuel Macron privé de grand objectif politique rejoindrait celui de ses 3 derniers prédécesseurs dans la même impasse face à l'Allemagne et par voie de conséquence dans le gouvernement de la France.

L'horizon Franco Européen est décidément bien obscur! Celui de l'Euro aussi par voie de conséquence!
Avez vous médité les mesures de sauvegardes dont je vous parle de temps à autres?


Les informations de cet article sont importantes pour beaucoup de ménages. Pensez à transférer ce courriel ou l'article du blog à vos réseaux personnels ou sociaux, vous participerez ainsi la diffusion de cette information patrimoniale stratégique.

Chers amis, le monde nouveau est là, sachons en relever les défis et en saisir les opportunités!            

Pierre Maumont

contact@defiscalisation-directe.fr

Enregistrez ici votre email pour être informé des nouveaux éditos

 Pour déposer vos commentaires, cliquer sur le titre souligné en haut de page à gauche

 





  

 






  

SORTIE DE L'UE VERS UNE CLARIFICATION EN EUROPE

Allemands et Italiens Remettent en Cause l'UE

Enregistrez ici votre email pour être informé des nouveaux éditos

 
   Chers amis bonjour,


 Notre avenir n'est pas lié qu'au prix de l'immobilier dans le centre d'Aix en Provence, ou aux autres thèmes dont je vous ai entretenu ces temps ci! Ce qui se passe dans l'Union Européenne, depuis cette année semble annonciateur de changements dans les fondamentaux politiques donc économiques de notre environnement.

Les choses se passent ces temps ci en Allemagne et en Italie, la France est évidemment en première ligne.

Depuis 1989, l'Allemagne a sous nos yeux, constitué une hégémonie en Europe centrale et orientale.     

Le traité de Maastricht et l'Euro conçus par le Pdt Mitterrand pour empêcher l'Allemagne réunifiée de prendre l'ascendant sur la France n'ont pas atteint cet objectif, et même l'ont précipité en privant l'économie Française de sa ligne de défense monétaire.

Cet affaiblissement de la France a favorisé la politique de l'Allemagne. 
La République Fédérale étend aujourd'hui son influence sur un ensemble qui additionne l'ex empire des Habsbourg, et l'ex 2eme Reich de Guillaume II.

Cet ensemble a déjà eu une existence politique sous le nom de 3eme Reich... L'histoire passe son temps à faire du neuf avec du vieux! Les régimes passent mais les fondamentaux géographiques et anthropologiques demeurent dans la durée.
   
Ce triomphe politique discret presque furtif, n'empêche pas que l'Allemagne elle aussi ait des soucis avec l'Euro, en l'espèce avec le système financier édifié sur cette monnaie "unique". Elle redoute de plus en plus que les pays du Sud qu'elle a sereinement ruinés en siphonnant leurs économies grâce "l'Euro Allemand" ne l'entraînent dans leur naufrage; en tête de ceux ci, le plus gros: l'Italie.

Récemment les 150 meilleurs économistes et financiers Allemands ont co-signé dans la Frankfürter Algemeine Zeitung (le plus grand et respecté des journaux économiques Allemands)une tribune appelant leur gouvernement à sortir l'Allemagne de l'Euro.

Je ne sais pas si les télés Françaises (qu'attentif à mon hygiène mentale je ne regarde plus depuis belle lurette) en ont parlé, mais l'événement est considérable et ne peut qu'avoir des suites tout aussi importantes. Imaginez un instant la même chose en France! 

L'intérêt de l'argumentation développée par ces économistes n'est pas technique, dans ce domaine tout avait déjà été dit, en pour comme en contre. 

Ce qui est nouveau du moins à la connaissance du public, et révolutionnaire, est l'opposition farouche de l'élite économique Allemande à l'Euro (dans un domaine comme l'économie, les 150 meilleurs c'est à peu près tous ceux qui disposent de quelque crédibilité en la matière).   

Un débat sur l'appartenance à l'Euro est donc engagé en Allemagne, et manifestement le camp des opposants est solidement constitué.

On peut prédire connaissant la vertu de pragmatisme des Allemands que la querelle sera tranchée, que les décisions suivront, et que leurs effets seront énormes dans le sens qu'elles auront pris. 



En refusant, il y a quelques jours, de nommer le ministre des finances proposé par la coalition post électorale qui brigue le pouvoir, le Président de la République Italienne, a provoqué de vives réactions en Italie et aussi dans notre pays.
Nos politiciens ne s'y sont pas trompés, ce qui se passe en ce moment en Italie ne manquera pas 
pour les mêmes raisons d'impacter la politique intérieure Française.

Rappelons les faits. Les 2 formations politiques arrivées en tête des élections de Mars: la Lega et le Mouvement 5 étoiles (M5S)se sont entendues pour former une coalition gouvernementale.

Observons d'abord que cette alliance entre un parti "d'extrême droite" et un autre "très à gauche" prouve qu'en Italie (comme dans toute l'Europe de l'Ouest)les discriminants "droite" et "gauche" ne structurent plus la scène politique.

On l'a bien vu en 2017 aux présidentielles Françaises qui menèrent au 2eme tour un parti réputé "d'extrême droite" mais aussi "très à gauche", et un inconnu se proclamant "ni de droite ni de gauche", et "en même temps de droite et de gauche".

Cette nouvelle situation résulte d'une évolution en cours depuis le traité de Maastricht en 1992.


La grande affaire politique dans les pays fondateurs du projet Européen est la continuation ou finalement la sortie de l'UE,

comme naguère la ligne de partage en politique était l'acceptation ou le refus du Marxisme. 

Le cadavre du communisme n'était d'ailleurs pas encore froid que, sans nul doute par l'opération du Saint Esprit, surgissait l'UE: 1989 -90 effondrement du bloc communiste en Europe, 1992 Traité de Maastricht.
Il a fallu 20 ans pour que les profondeurs des opinions publiques comprennent la nouvelle réalité. 
 
Le Président de la république Italienne, a fait avorter la composition du gouvernement de la coalition en refusant de nommer un ministre des finances réputé favorable à la sortie de l'Euro. 
Cette décision fait hurler 
au coup d'état les euro-sceptiques professionnels en France (et je suppose aussi chez nos voisins). 

Ne soyons pas naïf, la décision de l'Européiste Président Matarella est partisane.
MAIS son argument est incontestable sur le plan juridique: la sortie de l'Euro est un choix dont les conséquences (qu'il voient en noir, nul n'est obligé de partager son avis) seraient capitales pour l'Italie et son peuple.  Ce choix doit donc avoir été présenté clairement aux électeurs.

Or cela n'a pas été le cas: aucune des deux formations de la coalition n'a fait de campagne explicite pour sortir de l'Euro. La Lega a eu des positions Européistes qui évoluent vers la contestation de l'UE, celles du M5S sont euro sceptiques mais pas clairement pour une sortie de l'Euro ou de l'UE.

Cette péripétie Italienne révèle une querelle fondamentale dans la politique intérieure des pays d'Europe.
Tenir un discours euro-sceptique est une chose facile qui en réalité ne constitue pas une menace contre l'UE laquelle contrôle le système, directement ou par l'entremise des responsables politiques nationaux.

Tous sont tenus par les traités Européens qui ont transféré tous les pouvoirs régaliens à la commission Européenne dans le cadre de ses "compétences exclusives" ou "partagées" (mais telle la fourmi de La Fontaine, la commission n'est pas partageuse) qui déterminent les politiques économique (privatisations, droit du travail notamment), d'immigration (par exemple les expulsions), de contrôle des frontières, de libre circulation des capitaux (les délocalisations), transport, droit social ect... 

Pour réellement s'opposer à un tel rouleau compresseur il faut avoir des analyses et conclusions cohérentes de A à Z, et la conviction claire qu'il faut sortir de l'Euro ( et de l'UE, ça va avec!).
 
Bien peu de responsables politiques en Europe ont la dimension intellectuelle et de caractère qu'il faut pour assumer cette démarche. Il ne leur reste 
que discours, postures, et quelques pouvoirs sur le plan sociétal, la culture, et quand même l'éducation.

La décision du Pdt Mattarella fera t elle tomber les masques?

Si de 
nouvelles élections devaient avoir lieu, cette fois la rhétorique du "nous voulons une autre Europe" pourrait ne plus convaincre les citoyens, qui viennent une nouvelle fois d'expérimenter la domination de l'UE sur leurs institutions.   

Les partis devront être clairs sur question de l'appartenance à l'UE. On verra lesquels se moquent du monde, et s'il existe un dirigeant politique capable de s'adresser à l'intelligence de ses concitoyens dans l'objectif clair de sortir leur pays de l'Euro et de l'UE.
 
A partir de là les masques tomberont aussi en France.

Dans ce cas la clarification politique qui en découlera fera bouger les lignes bien plus loin que les discours ampoulés du Pdt Macron, dont un an après son avènement on ne distingue aucune marque de prise sur les événements, et dont c'est maintenant flagrant, l'activisme ne pèse rien face à la chancelière, ni face à l'UE. 

Les déçus du Macronisme devront faire leur examen de conscience et se demander si c'est l'homme qui est défaillant, ou si la ligne politique qu'il incarne, celle de la France dans l'UE, n'est pas une impasse destructrice de plus en plus flagrante.

Les informations de cet article sont importantes pour beaucoup de ménages. Pensez à transférer ce courriel ou l'article du blog à vos réseaux personnels ou sociaux, vous participerez ainsi la diffusion de cette information patrimoniale stratégique.

Chers amis, le monde nouveau est là, sachons en relever les défis et en saisir les opportunités!            

Pierre Maumont
contact@defiscalisation-directe.fr 

 Pour déposer vos commentaires, cliquer sur le titre souligné en haut de page à gauche

 

 

LOUEUR EN MEUBLE NEUF STATION DES 2 ALPES

Au Pieds des Pistes des Deux Alpes Nouvelle Résidence 4 Etoiles
 
Chers amis!

L'acteur de référence dans les Résidences pour Loueur en Meublé, commercialise aux Deux Alpes l'opération prémium que je vous présente.


Une Résidence de Tourisme "Skis aux Pieds" Pour bien investir et pour en profiter 
  • Les 2 Alpes, bien connue des amoureux du ski, comme sa jumelle et rivale l'Alpe d'Huez, c'est un immense domaine étalé de 1600 m à 3600 m. C'es AUSSI le ski d'été grâce à son glacier à 3 600 m d'altitude. 
  • La résidence est sise sur l'artère principale de la station
  • Concept architectural du cabinet Bruno Tomasini
  • Remonté mécanique "la vallée blanche" et école de ski au pied de l'immeuble!
 
80 appartements du T1 au T4 à partir de 113 600 euros
  • Piscines, SPA, sauna, hammam, fitness
Un gestionnaire national de résidences de tourismes réputé: NEMEA !

Rendement servi aux investisseurs: 4,30 % 
Que signifie ce chiffre?
Il s'agit d'investir dans le cadre du Loueur en Meublé Non Professionnel (LMNP). L'exploitant de la résidence (la société Néméa) est liée au propriétaire investisseur par un bail commercial.
Le principe de ces baux est que l'exploitant fait vivre la résidence, assume les coûts d'entretien, et verse au propriétaire investisseur un loyer dont le montant, et les conditions de revalorisation sont prévus au bail. 

Par exemple, pour un appartement de 200 000 euros, le propriétaire investisseur perçoit un loyer annuel de 8600 euros.

Et la fiscalité?
Un grand atout du LMNP est l'amortissement fiscal du bien (immobilier + meubles) qui conjugué avec un financement optimisé permet à l'investisseur de ne payer ni impôt ni prélèvements sociaux pendant 15 ans et souvent plus.

Chaque investisseur pourra séjourner sans contrainte*
 * En l'état actuel de mes informations. Ce point doit m'être confirmé.
Si tel est bien le cas, c'est révolutionnaire, ordinairement, quand les investisseurs peuvent disposer pour eux même de leurs appartements pendant la durée du bail commercial, le choix des périodes et les durées sont limités.

Les informations de cet article sont importantes pour beaucoup de ménages. Pensez à transférer ce courriel ou l'article du blog à vos réseaux personnels ou sociaux, vous participerez ainsi la diffusion de cette information patrimoniale stratégique.

Chers amis, le monde nouveau est là, sachons en relever les défis et en saisir les opportunités!            

Pierre Maumont
contact@defiscalisation-directe.fr

 
Pour déposer vos commentaires, cliquer sur le titre souligné en haut de page à gauche
 

QUI VEUT FAIRE TOMBER MACRON?

 "Macron et Merkel tomberont comme des quilles"

Chers amis bonjour,

L'émergence de l'affaire "Benalla" dont tout le monde a compris qu'elle devrait être nommée affaire Macron n'a selon toute vraisemblance rien de fortuit.
 
Le fait que "Le Monde " révèle mi Juillet des incidents qui remontent au 1er Mai signe le calcul et la préméditation.   

Comme dans l'affaire Fillon, qui avait discrédité aux présidentielles 2017 le candidat François Fillon, les médias du jour au lendemain vêtent la robe du procureur cette fois pour mettre en accusation le Président de la république. 

Comme dans l'affaire Fillon, les médias s'appuient sur des faits à première vue très critiquables, pour leur donner un retentissement maximum.

Pour me soustraire à l'influence de leur présentation à l'évidence partiale et à charge, afin d'approcher la vérité, j'ai fait l'effort de suivre les auditions devant la représentation nationale des 2 généraux responsables militaires de la sécurité du président de la république, et des deux syndicalistes représentants les policiers.

Les premiers justifient par leur appréciation très positive des qualités et compétence d'Alexandre Benalla, leur bienveillance à son égard,y compris sa nomination de lieutenant colonel dans la réserve opérationnelle.
Sur ce point un argumentaire qui ne tient pas la route (Il aurait été nommé à ce grade pour asseoir sa crédibilité auprès des hauts gradés avec lesquels sa grande expertise l'amenait à travailler); je ne sais pas, vous, mais moi j'ai un doute!

Côté syndicalistes, on parle d'un personnage odieux et insupportable usant et abusant de sa protection présidentielle pour prétendre commander tout le monde.

La synthèse de ces points de vue est que A Benalla, ambitieux et dynamique avait su se faire apprécier du président, et que fort de son soutient, il a voulu s'imposer comme le vrai "boss" dans la sécurité du président, sans avoir de poste dans cette hiérarchie.  

Le commandement militaire, soumis par habitude au chef de l'état, a toléré ce à quoi il aurait du s'opposer. La révolte gronde logiquement chez les personnels, titulaires officiels de la sécurité présidentielle.

Rien de neuf sous le soleil de république Française! Le battage médiatique a donc d'autres raisons.

La vraie question est donc: qui est derrière cela, et pourquoi?
Ce sont les mêmes médias qui en 2017 avaient déclenché et soutenu la campagne qui allait mettre en pièces François Fillon, tout en chantant les louanges d'Emmanuel Macron qui aujourd'hui s'appliquent à le discréditer. 

Il faut être bien naïf pour imaginer que les campagnes de presses contre un chef d'état surtout d'une grande puissance (ce que demeure la France malgré son démantèlement en cours depuis le traité de Maastricht) n'aient pas d'autres décideurs que les journalistes eux même. 

Comme en 2017 ce sont les journalistes qui tiennent les plumes et signent les articles, mais pour les affaires politiquement importantes, ce sont les propriétaires des journaux qui les inspirent.

On peut en déduire que parmi ceux ci, qui avaient tant contribué à créer Macron, certains veulent lui signifier qu'ils sont désormais mécontents de lui, et lui rappellent avec fracs que tout autant qu'ils l'ont fabriqué à partir de rien, ils peuvent le détruire.

Peu importe qui précisément tire les ficelles contre Macron, l'essentiel est que Macron n'a pas les mains libres.

Le premier enseignement de cette attaque contre Macron est qu'un chef d'état est la première cible des ennemis de sa politique. Or E Macron a posé des actes de politique internationale qui le mettent au rang d'ennemi de pays gouvernés par des hommes redoutables, et cela sans s'assurer d'alliance de revers.

- En prenant avec la chancelière Merkel la tête des pays européens pour s'opposer au blocus économique de l'Iran (blocus qui nuit gravement à nos intérêts économiques), le Pdt Français et la chancelière se mettent en travers de la politique conjointe d'Israël, et des Etats Unis visant à stopper la nucléarisation de l'Iran, considérée par l'état Hébreu comme une menace mortelle.
 
Depuis qu'il existe, l'Etat d'Israël a développé une capacité exceptionnelle dans l'annihilation de ses ennemis. 
 Or parmi les Tycoons qui ont fait Macron en 2016 et 2017 figurent quelques personnalités notoirement pro Israël. 

- Dans mes voeux en tout début d'année, j'indiquais que Trump c'est le retour de la nation "América first" contre l'empire, c'est à dire le mondialisme incarné par les commanditaires des Clinton et Obama.
  Macron c'est juste le contraire! A peine élu président de la république Française il déclarait dans une interview (je l'ai vue) qu'il ferait passer les intérêts de l'UE avant ceux de la France.
 
Depuis il n'a cessé de le prouver par ses actes, application zélée des "Grandes Orientations de Politique Economique", feuille de route de Bruxelles à l'intention de chaque pays membre de l'UE.

"Macron et Merkel tomberont comme des quilles"

 Le combat engagé par Trump est mondial, pour vaincre dans son pays il doit aussi  combattre les mondialistes dans les grandes économies.
 
Le journal Allemand "Die welt" (aussi important que son synonyme Français "Le monde") a publié ces temps ci une interview de Stève Bannon l'ex conseiller et très proche de D Trump, parue dans le journal Britannique Dailybeast. 

 M Bannon n'y annonce rien de moins que la création d'une organisation en Europe qui aura mission d'identifier les mouvements politiques hostiles à lUE, et de les soutenir matériellement et financièrement. Objectif proclamé:liquider l'UE.

 Il cible clairement les chefs d'états Français et Allemands actuels comme les chefs de file du mondialisme en Europe, et prophétise "Macron et Merkel tomberont comme des quilles". Il a manifestement le projet de les pousser!

N'oublions pas la Russie!


Le bombardement bidon d'Avril, décidé à la remorque des Etats Unis contre une usine imaginaire de gaz de combat en Syrie, a pu convaincre certains spectateurs distraits du JT de 20h en France, mais il a discrédité E Macron auprès de nombreux dirigeants dont Vladimir Poutine.

Cet épisode, après les cinq ans de mauvaise manières Hollandiennes  envers la Russie, peut avoir convaincu Vladimir Poutine de signifier au Pdt Français que s'il veut continuer la politique de son prédécesseur il en subira d lourdes conséquences.
Le contexte s'est en effet retourné avec la victoire Russe en Syrie, et la montée en puissance de la Russie. 
  
Dans l'armée des mondialistes, le soldat Macron entre dans une zone de turbulences, en réchappera t il? 
Ce n'est pas certain. Depuis le Brexit et la victoire de Trump, nous assistons a un immense retournement confirmé par la sécession en cours de l'Italie. 
L'événement fondateur est le changement de la politique Américaine: après avoir soutenu (et largement suscité) 'UE, les USA semblent décidés à la liquider. Si cela se confirme les mondialistes Européens passeront à la trappe, Macron avec.

La mise en perspective donne à penser: Brexit, Italie vers la sortie, Merkel plus ou moins neutralisée, il ne restait plus que Macron, le voilà empêtré! 


Les informations de cet article sont importantes pour beaucoup de ménages. Pensez à transférer ce courriel ou l'article du blog à vos réseaux personnels ou sociaux, vous participerez ainsi la diffusion de cette information patrimoniale stratégique.

Chers amis, le monde nouveau est là, sachons en relever les défis et en saisir les opportunités!            

Pierre Maumont
contact@defiscalisation-directe.fr
 
 
Pour déposer vos commentaires, cliquer sur le titre souligné en haut de page à gauche
 
 



  

 

SONDAGE: QUEL SERAIT LE GUIDE IDEAL SUR L'IMMOBILIER

 Le livre que Vous aimeriez lire sur l'Investissement Immobilier

 
Bonjour !

Vous manifestez régulièrement de l' intérêt pour mes articles touchant au domaine Immobilier.
Pour aller plus loin, je réfléchis à l'écriture d'un ouvrage consacré à des thèmes immobiliers essentiels. 
 
J'aimerais avoir votre avis sur ceux qui vous seraient les plus utiles. 

Pour participer au sondage, suivez ce lien  

Les résultats du sondage seront d'autant plus sérieux que vous serez nombreux à y répondre. N'hésitez pas à le diffuser largement à votre liste de diffusion!             

Pierre Maumont
contact@defiscalisation-directe.fr

REMONTEE DES TAUX D'INTERET ATTENTION AUX FONDS EURO !

 La tendance haussière des taux d'intérêt ira t elle jusqu'au krach?

 
 
Bonjour !
 
C'est une question que j'ai évoqué à trois reprises cette année, dont ma lettre de voeux.

Constatation: les taux remontent même en Allemagne  


J'ai présenté dans de récents articles ce mois ci les causes ordinairement avancées pour expliquer ce mouvement.

A ces raisons classiques redoutées depuis longtemps par les marchés, s'ajoute un événement imprévu: la réforme fiscale de Donald Trump: fortes baisses d'impôts, que le trésor US doit financer par l'emprunt; c'est à dire émettre des bons du trésor (T bonds)supplémentaires.

Pour trouver preneurs à ses émissions auxquelles s'ajoutent bien sûr le refinancement des bons arrivés à échéance, il faut offrir des rémunérations attractives. Les taux d'intérêts sur les T bonds montent donc, ce qui pousse les taux européens, eux aussi, à la hausse.

Le premier et redoutable écueil qui menace c'est le rapprochement du seuil d'insolvabilité générale, rappelé par le gestionnaire de fonds vedette Didier Saint George de chez Carmignac (mon article du 9 Février).

Il en est un autre dont on ne parle pas dans les grands médias audio visuels (et guère ailleurs) qui est:  

la réactivation du scénario de krach obligataire,

lequel met en risque les banques et surtout les compagnies d'assurances, et leurs fonds Euros, grands détenteurs d'obligations d'état. 

Rappel de la mécanique du kach obligataire.

Dans une situation de hausse accélérée des taux obligataires, les porteurs d'obligations (dont les assureurs pour les détenteurs de fonds euros) vont vendre leurs titres (ou, s'ils sont détenteurs de fonds Euros, demander à leur compagnie d'assurance le remboursement de leurs fonds euros).
Si ces demandes viennent à excéder les liquidités de l'assureur, celui ci devra vendre massivement ses obligations sur le marché secondaire, entraînant son blocage et l'effondrement des cours obligataires. 

Cela met clairement en péril la valeur des fonds euros, ET aussi la compagnie d'assurances qui se trouve alors confrontées à des pertes qui peuvent être ruineuses. 

Certes, la loi "Sapin2" de Juin 2016 (voir mes articles de l'époque)donne à l'état le pouvoir de décréter le blocage des fonds euro, dans des conditions qui se résument par "à tout moment si le ministre des finances l'estime nécessaire". Plus d'informations sur le contexte de la loi Sapin 2 

On peut y voir la solution au problème, on au contraire se dire que pour qu'un tel texte ait été voté par le parlement, il faut qu'il y ait péril en la demeure.

L'immobilier et les placements forestiers sont adaptés à la conjoncture actuelle

On sait que des taux élevés ne sont pas bons pour l'immobilier.
Mais rien ne dit que les taux deviendront élevés, même s'ils continuent à monter. 

Des solutions faciles pour placer dans l'immobilier "sans mouiller la chemise".

Approche analogue avec les placements forestiers, qui en plus bénéficient d'un fort amortisseur fiscal.

Par contre même s'ils ne deviennent pas élevés par rapport aux marchés immobilier, et forestiers, les taux peuvent atteindre un niveau qui posera aux actions et obligations les gros problèmes évoqués dans cet article.

Les informations de cet article sont importantes pour beaucoup de ménages. Pensez à transférer ce courriel ou l'article du blog à vos réseaux personnels ou sociaux, vous participerez ainsi la diffusion de cette information patrimoniale stratégique.

Chers amis, le monde nouveau est là, sachons nous y adapter!              

Pierre Maumont
contact@defiscalisation-directe.fr

 
Pour déposer vos commentaires, cliquer sur le titre souligné en haut de page à gauche

LE FINANCEMENT DE L'ENTREPRISE DEVIENT SIMPLE

Entrepreneurs oubliez les vieilles idées sur le financement!


Enregistrez ici votre email pour être informé des nouveaux éditos

 
Bonjour,

Pour obtenir un financement comment fait on?

Si vous répondez "je demande à son banquier", il faut ajouter: 

- il ne me financera que pour certains type de besoins
- l'étude du dossier prend un "certain temps" 
- j'aurai affaire à plusieurs interlocuteurs
- il faudra que je sois caution personnellement, ou que j'apporte des garanties
- il me demandera des pénalités en cas de remboursement anticipé

Si tout cela est pour vous dissuasif, les nouveaux acteurs de la finance allouent directement aux entreprises, les fonds que leur confient des investisseurs. 

Les entreprises y trouvent pour leurs besoins de financement divers et variés, un service simple, rapide, efficace

Celle que mes confrères et moi même recommandons procurent les résultats suivants:


 
- Accord définitif sous 48h

- Financement de tous types de besoins, même ceux peu couverts par les banques, tels que :
 
 Transmission,Fusions-acquisitions; Besoin en Fond de Roulement;Rachat de fonds de commerceMatériel et
Immatériel
 
- Obtention des fonds sous 10 jours maximum
 
- Démarches simples avec un interlocuteur unique
 
- Pas de caution personnelle ni de garantie
 
- Pas de pénalité en cas de remboursement anticipé.


Les informations de cet article sont importantes pour beaucoup d'entreprises. Pensez à transférer ce courriel ou l'article du blog à vos réseaux personnels ou sociaux, vous participerez ainsi la diffusion de cette information très stratégique.

Chers amis, le monde nouveau est là, sachons nous y adapter!              

Pierre Maumont
contact@defiscalisation-directe.fr


 Pour déposer vos commentaires, cliquer sur le titre souligné en haut de page à gauche

EN MARCHE VERS LA SPOLIATION

Dettes publiques c'est Vous qui Paierez !

 
 
 
Bonjour !

Vous avez peut être entendu parlé de "France Stratégie". Si vous ne connaissez pas encore, c'est la mutation de l'ancien "commissariat général au plan", l'organisme d'état qui fut un des artisans de la reconstruction après la 2eme guerre mondiale, et de la reconstitution de la puissance Française. 

Entre temps "l'ardente obligation du plan" comme on disait à l'époque s'est perdue avec l'intégration de la France dans l'UE, et France Stratégie n'est plus qu'un lieu ou des technocrates en délire s'en donnent à coeur joie.

Ce sont eux qui avaient mis sur la table pendant la campagne des présidentielles, l'idée "géniale" du loyer fictif perçu par les propriétaires de résidence principale et bien sûr de les imposer sur ce loyer fictif.

Ils viennent de récidiver en lançant comme solution possible de remboursement de la dette publique, de faire payer au propriétaires de résidences principales (encore eux!) la location du terrain sur lequel est sise leur habitation.
Il s'agit de confisquer les terrains pour les louer à leurs propriétairesAccès à la "note" de France stratégie 

 
L'idée de spolier les ménages pour payer les dettes publiques fait son chemin depuis 2014 

Mme Lagarde Directrice du Fond Monétaire International (le fameux FMI) avait déclaré que pour sortir le monde de l'impasse de la dette il fallait ponctionner 10% de l'épargne mondiale. " Ponctionner" signifie voler les épargnants, vous l'aurez compris.

Depuis cette idée a été reprise plusieurs fois par diverse autorités économiques et politiques de niveau mondial, le chiffre actuel est 15%. Cela peut paraître scandaleux, mais c'est pourtant une évidence qu'il n'y a aucune autre solution. 

j'avais rappelé dans un article en 2016, qu'en dernier ressort les dettes des états sont garanties par les citoyens lesquels sont les payeurs ultimes. 

Seul le mode de mise à contribution demeure incertain: impôt forcé, confiscation pure et simple, recours à l'inflation massive, ou répudiation de la dette, c'est à dire spoliation des prêteurs (obligataires, assurance vie)uniquement.

Les Français, de tous niveaux, dans leur immense majorité n'ont aucune conscience de cet état de faits.
 
Deux raisons simples et hélas puissantes les en empêchent.
 
D'abord ils ne connaissent rien aux bases des finances publiques et des circuits financiers, ni aux ordres de grandeur des principales masses financières par rapport à la taille de l'économie mondiale (ce n'est pas inné, ça s'apprend),
 
ce qui les rends totalement vulnérables à propagande étatico-médiatique permanente qui leur occulte les réalités du monde dans lequel ils vivent.  

Sur ce sujet, je prêche donc pour un auditoire restreint, d'autant plus que tout ça n'est pas vraiment réjouissant, et que chacun préférerait et de beaucoup, ne pas y penser!

Croyez vous vraiment que le passif public de la France puisse au final être payé par un autre acteur que le peuple Français lui même?
Qui dans le monde nous aimerait suffisamment pour se substituer à nous? Les Allemands? (comme le voudraient nos gouvernements) Les Américains? Les Chinois? Les banques?  

Ce passif n'est pas de 2000 Milliards, chiffre déjà énorme cité dans les médias grand public mais qui ne comprend pas tout. Au total, dette de l'état + sécurité sociale + retraites des fonctionnaires non provisionnées + divers passifs "hors bilan" (c'est à dire non comptabilisés) = 3 500 Milliards d'euro

Sachant que depuis 40 ans chaque année l'état creuse la dette publique, plus aucun prêteur n'imagine encore que l'état Français soit un jour en capacité de rembourser 3 500 Milliard, cette année l'état va creuser sa dette de 70 Milliards supplémentaires, montant du déficit attendu pour 2017.

Comment se fait il donc que le trésor trouve encore des prêteurs, et mieux encore, a des taux d'intérêt proche de zéro? 

La réponse est: la maison France est très riche, l'épargne des ménages est évaluée à 10 000 Milliards d'Euro, nous sommes bien un pays d'épargnants depuis longtemps! 

Il suffira à la puissance publique, quand elle le voudra de puiser dans nos bas de laine.
 
La première mesure sera vraisemblablement de répudier la dette intérieure, principalement les obligations détenues par les "fonds euro" des assurances vie, parce que c'est le plus facile et qu'ils pèsent 1000 Milliards d'euro.  

J'ai pu mesurer en 2015, et 2016, que bien peu de mes lecteurs avaient suivi ma recommandation de détenir à l'étranger au moins un compte bancaire multidevises.
 
C'est très regrettable, il s'agit là d'un des 2 ou 3 meilleurs conseils que j'ai donné depuis que je rédige articles et éditos. Il est plus que jamais d'actualité!

Les comptes à l'étrangers doivent être déclarés au fisc. Cela permet à l'état d'imposer leurs revenus éventuels, MAIS cela ne lui permet pas de vous confisquer vos avoirs sur ces comptes, et c'est ici le but que vous rechercherez. 

L'immobilier est l'autre grande solution pour échapper à la razzia, surtout les SCPI "de rendement" parce qu'investies dans de l'immobilier d'activités économiques (commerces, bureaux, entrepôts, plateformes logistiques, hôtels...), l'état est dans l'impossibilité technique de s'en emparer. Rappels essentiels sur les SCPI.

Il est donc encore possible à qui le veut d'anticiper la spoliation de son patrimoine par l'état. 

L'erreur serait d'attendre que celle ci se dessine nettement pour prendre les mesures que je recommande:

- D'une part les hold up se font par surprise,

-d'autre part ouvrir un compte à l'étranger prend un peu de temps, et acheter des parts de SCPI peu en prendre beaucoup quand il est nécessaire pour les financer de vendre préalablement un ou des biens immobiliers.



Les informations de cet article sont importantes pour beaucoup de ménages! Pensez à transférer ce courriel ou l'article du blog à vos réseaux personnels ou sociaux, vous participerez ainsi la diffusion de cette information patrimoniale stratégique.
 
Pour approfoncdir le sujet, je vous recommande la lecture de "Pouvez vous faire confiance à votre banque?" de la journaliste indépendante Simone Wapler. Ecrit il y a 4/5 ans, il reste actuel, seuls les chiffres ont évolués...dans le sens de l'aggravation.

Chers amis, le monde nouveau est là, sachons nous y adapter!              

Pierre Maumont
contact@defiscalisation-directe.fr
 
 
Pour déposer vos commentaires, cliquer sur le titre souligné en haut de page à gauche

LE LIVRE D'ALERTE DE L'ANCIEN PATRON DU FMI ET DE LA BANQUE DE FRANCE

 

Jacques de La Rosière "ça finira mal"

 

Bonjour!

 

On ne présente plus Jacques de La Rosière, qui fut un des plus grands commis de l'état et aussi un responsable du système financier mondial.

Il dirigea notamment la Banque de France, avant l'Euro, quand elle était une banque centrale nationale dans ses pleines prérogatives financières et monétaire. Il fut aussi à la tête du Fond Monétaire International (FMI). 

A 87 ans c'est un sage, observateur attentif des affaires monétaires et financières, auteur de plusieurs livres. Le dernier en date met la lumière sur les "lames de fonds" qui menacent de balayer notre économie.

Il nous en parle dans sa récente interview sur Ecorama. 

L'interview de Jacques de La Rosière               

 

Jacques de La Rosière parle notamment de 3 sujets cruciaux pour l'avenir proche:

- Comment assurer la pérennité de notre système de retraites: la retraite à points est un piège à effet différé.

- L'impasse financière de la France: la remontée des taux d'intérêt mettrait le feu aux poudres. 

- L'urgence à sortir du système de l'argent gatuit en France et dans le monde: les chocs financiers nés de ce système peuvent tout emporter.

 

Je vous laisse découvrir L'interview de Jacques de La Rosière  

Pour obtenir son livre "Les lames de fonds se rapprochent urgence"

 

 Pierre Maumont

 

 

  

MON GUIDE POUR SORTIR DE L'ISF SANS S'APPAUVRIR

 
Pierre Maumont 26/11/2016
 
Parution de "Sortir de l'ISF 15 solutions"
 
       Mon livre est maintenant disponible dans la librairie Amazon.
 
 
    Si vous ne payez pas l'ISF pensez à transférez cette page à vos relations pouvant être concernées par cet impôt, elles en ont besoin!