17. févr., 2018

FCPI ET FIP NE REDUISENT PLUS L'ISF

  La transformation en IFI n'est pas le seul changement dans l'ISF

Enregistrez ici votre email pour être informé des nouveaux éditos
 
Bonjour!

Depuis le début de l'année, la réforme de l'ISF est en vigueur.
Son volet principal est le remplacement de l'ISF par l'IFI (impôt sur la fortune immobilière).
Le conseil constitutionnel l'a finalement entérinée malgré l'objection soulevée de rupture d'égalité devant l'impôt (sur le thème pourquoi traiter différemment les détenteurs de capital immobilier par rapport à ceux qui détiennent du capital financier).
Mais rien n'arrête la volonté de Jupiter Macron!

A cette mesure s'en ajoutent d'autres dont l'effet est de restreindre les moyens de réduire l'assiette imposable, et aussi ceux de réduire directement l'IFI.

Le plus emblématique est l'exclusion des FCPI, et FIP des placements générateurs de réduction d'IFI.

Personnellement j'y vois une bonne décision. J'ai exprimé plusieurs fois ma désapprobation face à ces fonds.
Cela pour plusieurs raisons, surtout à cause du lourd total de frais préempté par les société de gestion. 

Malgré tout, pour de nombreux ménages, défiscaliser l'ISF était synonyme d'investir en FCPI et FIP, erreur due à une information monopolisée par les distributeurs de ces produits, surtout les banques.

Sont également exclus les investissements directs dans les PME, cela est très regrettable, tant ces investissements étaient le plus souvent utiles aux PME, et profitables aux investisseurs.

Pour tous ces ménages se pose donc la question de comment désormais défiscaliser l'IFI.
Cela d'autant plus que la plupart des ménages assujettis à l'ISF l'étaient au titre de leur patrimoine immobilier essentiellement. Ces ménages, seront donc largement impactés par l'IFI.

Sans les FCPI, FIP, et l'investissement direct en PME comment défiscaliser l'IFI?

J'ai consacré un article à ce sujet à l'automne 2017, il est toujours actuel.

Je vous invite vivement à le (re)lire il est stratégique et pratique.
Pour ceux qui sont brouillés avec la lecture je mentionne ici deux solutions:

Pour réduire l'assiette imposable à l'IFI sans diminuer la part de l'immobilier dans nos patrimoines.
La solution est de remplacer (donc le vendre) de l'immobilier détenu en pleine propriété par de l'investissement en Nue Propriété.

Attention, démembrer de l'immobilier existant ne marche pas avec l'IFI! Dans ce cas, nu propriété et usufruit sont intégrés dans les assiette IFI du nu propriétaire et de l'usufruitier à hauteur de leurs valeurs.
 Il faut acquérir de la nue propriété immobilière pour que celle ci soit ne soit pas assujettie à l'IFI. Il y a pour cela plusieurs moyens.

Pour réduire directement l'IFI,
on peut encore investir dans certains groupements forestiers et obtenir une réduction d'IFI de 50% du montant investi!
De plus, les parts acquises n'entrent pas dans l'assiette future de l'IFI.

- Pour une vue exhaustive (ou presque) de la défiscalisation de l'IFI, notamment pour les chefs d'entreprises, mon livre consacré aux solutions pour sortir de l'ISF  est encore d'actualité à quelques modifications près.
En particulier, avec l'IFI ne sont plus valables : l'investissement dans les PME (dont FCPI et FIP)comme l'explique le présent article, et la déduction intégrale des prêts in fine. 

La loi de Finance 2018 contient encore quelques méchancetés;
les plus lourdes concernent les les patrimoines supérieurs à 5 Millions d'Euro, donc peu de monde, mais j'en parlerai prochainement.

Les informations de cet article sont importantes pour beaucoup de ménages. Pensez à transférer ce courriel ou l'article du blog à vos réseaux personnels ou sociaux, vous participerez ainsi la diffusion de cette information patrimoniale stratégique.

Chers amis, le monde nouveau est là, sachons nous y adapter!              

Pierre Maumont
contact@defiscalisation-directe.fr
 
 
Pour déposer vos commentaires, cliquer sur le titre souligné en haut de page à gauche